logo SCJ Qui sommes nous ? Les alternatives Nos arguments Nos actions Où en est le projet ? L'autoroute actuelle A47 La preuve par le mauvais exemple Docs officielles
Rencontres des vélos

C'est sous un chaleureux soleil que les ascensions des 45 cols opposés A45 COL trouvèrent leur conclusion lors d'un événement que les Cyclos Oxygène Loire avaient choisi d'intituler les Rencontres des vélos qui accueillit plus de 130 participants tout au long de l'après-midi et non une trentaine (présents dès 14 h) comme paru dans la presse locale.

Mais ce généreux soleil faillit causer la seule fausse note de cette fête en venant contrarier par sa luminosité l'affichage des projections vidéo.
Petite fausse note vite couverte par les rythmes exotiques dispensés par le groupe couramiaud de Funk reggae Brotheries.

Après la constitution des arbres à prières au col de la Gachet, nombreux furent les participants qui apprécièrent le rafraîchissement offert telle une récompense salvatrice de cet effort partagé. Pour cette journée spéciale, les arbres à prières prenaient la forme de mats chapeautés de roue de vélos aux rayons desquels chacun accrocha son ruban.
C'est ensuite dans la salle des sports de Saint Christo en Jarez que chacun put

  • admirer l'originalité des collections exposées (maillots de prestiges, engins...),
  • s'informer sur les projets A45 COL comme des alternatives proposées par la Sauvegarde des Coteaux du Jarez,
  • participer aux animations.

La seconde édition du Jeu "Qui veut gagner des maillons" fut remportée par Bernard Chaussinand, spécialiste de l'histoire du cycle et auteur d'ouvrages sur les dérailleurs qui offrit généreusement sa récompense, un T-shirt commémoratif de ces rencontres à Pauline, une charmante demoiselle de l'assistance.
Quoi de plus normal pour le "roi du dérailleur" que de gagner des maillons !

Les auteurs qui s'étaient mêlés aux participants purent retourner aux dédicaces graver ainsi durablement le souvenir de cette journée qui aura su allier sport, culture et fête militante, passé et avenir.
Outre Bernard Chaussinand, ont répondu présents à l'invitation :

D'alternateur à alternatives, il n'y a qu'un pas franchi avec le système qui permettait de produire quelques watts d'énergie cycliste en pédalant joyeusement pour entrainer le fameux alternateur, principe amélioré de la dynamo.
"Nous sommes même à l'abri d'une coupure d'électricité" ironise André, ingénieux bricoleur de ce système.

Ces rencontres destinées à faire partager le goût de la découverte qui a présidé à l'esprit de l'ensemble des sorties furent aussi l'occasion de démentir certaines idées reçues sur les pratiques originales du vélo. "Il ne faut pas réduire le monocycle à un instrument de cirque ni associer le vélo couché à un usage pour personnes handicapés, il s'agit de 2 moyens de locomotion aux performances insoupçonnées qu'il était intéressant de présenter ici" conclut Patrick, l'Aigle du Jarez.
Il est d'ailleurs possible de s'initier au vélo couché ou de compléter les premiers tours de roues en louant ce type d'engin auprès de la Gare aux vélos à La Fouillouse.

Ces rencontres furent l'occasion d'échanger entre participants comme avec les élus locaux et régionaux, Maurice Fisch, coprésident de la sauvegarde des Coteaux du Lyonnais
le représentant de M Passy, maire de Givors,
Rémi Guyot, maire de St Christo,
Catherine Herbertz, conseillère régionale et présidente du comité de ligne TER Lyon St Etienne...

Occasion de rappeler le plaisir d'utiliser sous des formes variées, un moyen de locomotion économique, écologique, bénéfique pour la santé et redoutablement efficace sur les courts trajets.

L'idée d'appréhender les déplacements sous un autre angle semble s'instaurer puisqu'en cette fin de semaine le ministère des transports annonçait une baisse de 1,5% des déplacements automobiles en France.
Preuve s'il en est que les propositions d'alternatives que défendent la Sauvegarde des Coteaux du Jarez (et la hausse des prix du carburant) retiennent l'attention d'une part grandissante de la population.